Samstag, 21. November 2015

Matsuri à Onoda Jinjia, préfecture de Yamaguchi

Mon mari et moi avons été invités à une fête tenue dans la préfecture de Yamaguchi. Nous étions invités en raison de notre dojō de aïkido.

Hikitsuchi Senseï, fondateur et premier maître du dojō de Shingū, voyageait deux fois par année à Onoda Jinjia et il y organisait des tournois. Outre ses activités en tant que maître du dojō de Shingū, il était un prêtre shintō. Suite à la cérémonie, il faisait toujours une démonstration d'aïkido. Nous n'avons pas eu besoin de nos vêtements pour l'entraînement puisque des membres de d'autres écoles ont fait la présentation. Le temple Onoda est lié aux temples et sanctuaires sacrés Kumano Sanzan, Kumano Hongū-taisha, Kumano Nachi-taisha et Kumano Hayatama-taisha.


Le trajet en bus a commencé à 6h du matin à Hongū. Le voyage a duré un total de 12 heures. Cela est non seulement dû au fait que la préfecture de Yamaguchi est à une bonne distance, mais aussi parce que les chauffeurs de bus japonais doivent prendre une pause à toutes les heures. Afin de ne pas perturber les passagers, cette pause est liée à une pause toilette.




Notre arrivée était très attendue. L'accueil était chaleureux et, peu de temps après, suivi d'un délicieux dîner. Bien que j'étais fatiguée après le long voyage, j'avais faim.  Pendant le dîner, aussi bien qu'après, nous avons appris des détails au sujet du Jinjia de  Onoda.


 











Nous avons pu écrire l'adresse de nos dojōs dans un album de souvenirs.  Nous y avons également reconnu les noms de personnes que nous connaissons.  Par exemple, Axel Tulet de Beauvoir-sur-Mer.

Suite à des discussions en japonais, en anglais, et en faisant des signes de la main, nous avons pu aller à l'ofuro. L'ofuro est la salle de bain japonaise. Ces installations sanitaires publiques sont aujourd'hui séparées pour hommes et pour femmes. De nos jours, les ofuros publics sont de plus en plus rares puisque les maisons modernes disposent de salles de bain privées.  Le Jinjia de Onoda est si vieux que l'eau y est chauffée au bois. L'eau y était si chaude que je ne pouvais pas m'y asseoir moi-même. Vous pouvez lire ici comment s'utilise un ofuro.



La plupart des membres de notre groupe étaient déjà au lit (un futon) à 20h30. J'étais également fatiguée bien que je ne pouvais pas encore m'endormir. A 21 heures, la lumière était déjà éteinte. Peu de temps après, les dernières personnes sont venues se coucher. Une de ces personnes ronflait tellement que j'ai pris mon futon après environ une heure et demie et je l'ai déplacé plus loin. Puisqu'il s'agissait d'un espace complètement ouvert, je l'entendais de toute façon. 

Le lendemain matin, le signal du réveil s'est fait entendre à 5 heures.
Le petit déjeuner était à 7 heures et les célébrations ont commencé à 10 heures.

Le petit déjeuner a été préparé. Le sanctuaire et la scène pour les démonstrations ont été bien installés. Nous avons aidé. Néanmoins, j'ai eu le temps de prendre quelques photos.




Le petit déjeuner était un petit déjeuner traditionnel japonais. Il y avait une soupe miso, fraîchement préparée, du riz ainsi que du poisson.  Voyez par vous-même :




La cérémonie shintō a commencé à exactement 10 heures. Chaque personne a reçu une feuille sur laquelle les prières étaient écrites. Grâce aux syllabaires hiragana à côté des caractères kanji, je pouvais lire, mais j'ai malheureusement j'ai dû redonner la feuille bien que j'aurais voulu la garder. Les cérémonies étaient intéressantes.

Pour le déjeuner, on nous a offert un bentō, qui avait été préparé par les dames du sanctuaire.  Entre-temps, il était 13h00 et nous commencions à avoir faim.


Les démonstrations ont commencé par la suite. Il y a eu une démonstration d'aïkido, un artiste shamisen, des chanteuses et danseuses ainsi qu'une danse du dragon.  Pendant la danse du dragon, il y en a un quim'a presque mangée!

Une des chanteuses accompagnait notre groupe. Elle chante la chanson de l'aïkido écrite par le Dojō-cho de Sugawa.




Comme divertissement, il y avait une tombola. Lors d'une tombola japonaise, il n'y a que des gagnants.  J'ai participé, et par chance, j'ai gagné un petit quelque chose. 


Lorsque toutes les présentations ont été terminées, des petits gâteaux mochi ont été lancés dans le public. Les gâteaux mochi apporteraient le bonheur. Nous en avons apporté quelques uns avec nous.  Après cela, nous avons pris la route du retour, et nous sommes arrivés à 2 heures du matin à Hongū.


Voici un petit glossaire du texte :
Matsuri = des festivités (festivals ou fêtes)
Jinjia = un temple
Dojō-cho = le maître du dojō
Ofuro = une salle de bain
Shrine = un sanctuaire
Soupe de miso = une soupe à base de tofu
Kanji = caractères logographiques japonais
Hiragana = un syllabaire japonais
Bentō = boîte à repas
Shamisen = un luth japonais à trois cordes
Mochi = un gâteau fait à partir de pâte de riz gluant

Keine Kommentare:

Kommentar veröffentlichen