Samstag, 19. Dezember 2015

Lâcher, pourquoi j’ai eu le sentiment des dents serré?

Le voyage au Japon en septembre 2015 était rempli avec plein d’émotions.

Après peu d’entraînements Aikido, j’ai eu des courbatures partout. Nous avons visité un Onsen le premier dimanche de nos vacances. Le corps a pu se relaxer.

Une fois je me suis réveillé la nuit et j’ai réalisé mes dents était serrés. Je ne me rappelle pas, si j’ai rêvé quelque chose. Mais dans mes pensées j’ai eu la question, qu’est-ce que tu ne peux pas lâcher ?
J’ai senti également mes épaules tendues et ma digestion n’a plus marché à 100%

Mais qu’est que je n’ai pas lâché?
Est-ce que c’était que je n’ai pas assez travaillé pour mon entreprise?
Est-ce que c’était que j’ai pris le rythme du jour de Frédéric au lieu de faire le mien?

Ces pensées ont surement eu une influence, mais le problème est plus profond.

J’ai lu un article de ma copine Chantal. Elle écrit en allemand. Son texte était très personnel, profond et ouvert. J’étais très touchée et j’ai réalisé quelque chose.

Il y a deux ans nous étions pour la dernières fois au Japon. Pendant notre séjour mon mari m’a dit, nous ferons de l’amour jusque je tombe enceinte. Ces mots sont rentrés dans ma tête et j’avais la peine de les lâcher. J’ai recommence de me faire la pression et à chaque fois quand j’ai eu les règles, je l’ai dit à lui. Je réalise, j’avais mis non seulement la pression sur moi.
Depuis une opération au col de l’utérus, je n’avais plus tellement le plaisir de faire l’amour. Toute suite après cette opération j’ai senti qu’elle n’était pas nécessaire. Depuis mon 11ième anniversaire j’ai mes règles et je n’ai pas eu une seule fois des problèmes. Mais pendant un moment le thème de devenir maman ne m’a pas lâché. C’était presque une obsession. Cette énergie, j’aurais pu la mettre dans mon travail.

En printemps de cette année je me suis arrangé avec la pensée, de ne pas avoir d’enfants et marraine non plus. Même si j’aurais voulu au-moins ça. Tous mes sentiments mamans sont montés en surface, quand j’ai vu le deuxième bébé de ma cousine.

Les larmes me coulent, quand j’écris ces mots.

Je comprends, je ne vais pas être réellement enceinte. D’avoir un enfant de Frédéric me plairait beaucoup mais je sens que ce thème pour lui est fini et je le termine aussi.


Cher Jason, le fis de mes rêves
Beaucoup de fois je t’ai senti très près et 
j’ai vu comment nous avons joué. 
Aujourd’hui je sais, ça reste une pensée, une claire voyance. 
Tu resteras dans mon cœur et je sais, tu es pour toujours dedans. 
Tu me soutiens dans mes projet et tu es dans chaque de de mes réalisation.


Mon entreprise est mon enfant et elle a besoin mon focus de 100%. Le dojo d’Aikido est l’enfant de Frédéric et moi.

Ces mots me font du bien et en même temps je matérialise ce que j’ai. Je peux mettre toute mon énergie dedans.

Lâcher est toujours un moment dur et lié avec des larmes. C’est important se donner la paix et aussi de la guérison.

Quand quelqu’un me demande pour le thème bébé je ne vais plus trouver des excuses. Non je peux répondre : « Mon entreprise est mon enfant et le dojo d’aïkido est notre enfant »


Je remercie à toutes les personnes dans ma vie. 
A cause de vous j’apprends beaucoup.  
Y J

Samstag, 12. Dezember 2015

Gastbeitrag auf dem Blog von Chantal Perrinjaquet



Anfangs Dezember durfte ich einen Artikel schreiben, welcher auf dem Blog von Chantal Perrinjaquet veröffentlicht wurde.

Der Blog ist nicht nur zum Lesen, sondern auch als Podcast erhältlich.

In meinem Artikel schreibe ich über Feng Shui in der Adventszeit. Mehr verrate ich dir nicht und lade dich ein, auf den Link zu klicken:

http://bewusst-bei-mir.blogspot.ch/2015/12/drei-simple-schritte-um-mit-feng-shui.html

Von meinem Gastartikel gibt es den Beitrag auch als Podcast mit einem zusätzlichen Interview. https://soundcloud.com/bewusstbeimir/episode-015-3-simple-schritte-um-mit-fengshui



Samstag, 5. Dezember 2015

Le fleuve du CHI

Pendant nos vacances au Japons, nous avons pu faire une excursion à Koyasan. Comment notre excursion est passée, vous pouvez lire ici.

A Koyasan nous avons pris le diner (en France le déjeuner). Nous avons dû attendre la table 15 minutes. Nous avons pris cette chance pour visiter des magasins de souvenirs. Pendant notre balade j’ai découvert cette entrée. Je me suis arrêtée devant, parce que mon œil Feng Shui a découvert la mise-en-place.



Devant cette entrée ils ont planté des petits arbres. Le chi n’arrive plus avec une trop grande vitesse. Avec des pierres au sol, le client est amené à l’entrée.

Nous sommes surchargés de chi, quand il arrive trop vite sur l’entrée et nous n’avons pas plus d’énergie. Nous nous sentons plutôt fatigués.

J’ai créé une vidéo avec une explication sur le chi.



Observez votre entrée.
  • Qu’est-ce que vous voyez?
  • Est-ce qu’on se sent bienvenu?
  • Comment vous vous sentez dans votre appartement ou votre cabinet?
  • Est-ce que des nouveaux clients voient l’entrée?



Faites attention sur l’énergie et regardez comment elle arrive chez vous. Si l’entrée est un peu sombre, amène des bougies pour éclaircir.

Avez-vous des questions sur le chi  ou vous aimeriez une consultation de Feng Shui?
Prenez contact avec moi, je suis là pour vos questions.

Cordialement
Michèle