Samstag, 17. September 2016

Comment surmonter les sept obstacles à la culture japonaise

Lorsque je suis à un événement de réseautage, je suis souvent confrontée aux questions suivantes :
  • Vous donnez des cours de cuisine de sushis?! Le sushi, je n'aime pas.
  • Mange-t-on uniquement du sushi au Japon?
  • La cuisine japonaise comprend-elle des plats végétariens?



A toutes les questions, je réponds de la même façon à chaque personne en disant qu'il y a plus que du sushi et qu'on y cuisine également des plats végétariens, et à chaque fois, ils en sont surpris. Seul ce renoncement conscient quant à la viande et le poisson n'est pas encore atteint.


En cuisine japonaise, on mange plus qu'uniquement du sushi!
Le sushi est une petite partie de la cuisine japonaise. Ils sont principalement des amuse-bouche servis en guise de bouchées d'apéro ou en entrée. Au Japon, il y a de nombreux plats de nouilles et de soupes. En été, plusieurs plats de nouilles sont consommés froids.


Au Japon, on ne mange pas que du poisson.
Lorsque les premiers Européens sont arrivés au Japon, ils y ont amenés des bovins et des porcins. Au Japon, la culture de la viande vient de l'Europe. Néanmoins, il y a des plats végétariens. Et cela, ils le doivent au bouddhisme. Le tofu est fabriqué et vendu dans de nombreuses variantes.

 

A titre de chef, je sais que de nombreux plats issus de la cuisine japonaise peuvent être préparés comme plats végétariens.
La seule condition est que vous mangiez des algues.
Pourquoi? La cuisine japonaise ne connaît pas le bouillon de légumes, mais plutôt un bouillon d'algues (le kombuko).








Les manières à table sont distinctes au Japan!
On ne se mouche jamais à table et les baguettes ne sont pas enfoncées dans le riz. Si quelqu'un souhaite utiliser ses mains tout en parlant, il devrait d'abord déposer ses baguettes.  Celles-ci ne doivent pas non plus être dirigées vers d'autres personnes. Cela symbolise que vous souhaitez poignarder votre vis-à-vis.
 

La plupart du temps, dans les restaurants, il y a des tables et des chaises, mais parfois la table se trouve à seulement 30 cm de hauteur.
Ici on mange sur ses genoux ou en tailleur. Mais attention! En tant que femme, on ne devrait jamais manger les jambes croisées car cela est considéré inélégant.
Dans certains restaurants qui disposent de tables à la hauteur du sol, il est parfois possible de s'asseoir comme sur une chaise à la table puisqu'il y a une cavité sous la table.






Dans un restaurant japonais, on ne donne jamais de pourboire.
Ceci est considéré comme une insulte. Dans ce cas, le service et la nourriture ne sont pas considérés comme précieux et complet.


Un tatouage ne doit pas être montré en public. Les gens qui portent des tatouages ​​ne sont pas autorisés dans les onsens ou dans les bains publics. Ce règlement a été introduit en raison de la yakuza, la mafia japonaise.
Je porte moi-même un tatouage. Mais au Japon, je porte rarement un t-shirt dos nu. Aussi, jusqu'à maintenant, je n'ai eu aucun problème dans les onsens ou dans les bains publics.
Se baigner dans la mer ou dans la rivière est autorisé si on porte un tatouage.


Lors de mes nombreux voyages au Japon, il m'en est arrivé des choses. Quand nous étions à Tottori sur les dunes de sable, on nous a demandé si nous venions d'Amérique. Comme toujours, nous avons nié et avons ajouté que nous sommes de la Suisse. L'individu qui nous avait abordés est devenu plus amical et voulait savoir pourquoi nous étions au Japon. Nous avons répondu que c'était en raison de la formation d'aïkido. Il s'est retourné en faisant quelques pas et était profondément impressionné.


Puisque nous sommes constamment confrontés à la question à savoir si nous

venons d'Amérique, nous avons créé des T-shirts suisses en caractères Katakana. Ainsi, le visage de nombreux Japonais s'illumine d'un sourire à la lecture de ces caractères. 




Lorsque nous sommes allés pour la première fois dans un restaurant d'okonomiyaki à Shingu, nous avons été servis par la propriétaire. Lorsqu'elle a apporté les assiettes avec nos plats, elle nous a demandé si nous savions comment faire frire une okonomiyaki. Je lui ai répondu en disant « Oui ». Elle nous a regardé d'un air incrédule et est allée dans la cuisine. Néanmoins, j'ai remarqué qu'elle nous regardait pour voir si effectivement nous le savions.


Entre-temps, j'ai appris quelques coutumes japonaises. Par contre, si je ne suis pas sûre, j'observe toujours comment font les Japonais. C'est ainsi que j'apprends comment je peux les copier.

Comme vous pouvez le constater, au Japon, il y a tellement d'obstacles à surmonter. Mais même si vous faites quelque chose de mal, pensez toujours : « Tu es un étranger bête. » 

Keine Kommentare:

Kommentar veröffentlichen