Samstag, 3. Dezember 2016

Quelles traditions respectez-vous ?

Depuis le milieu du 19ème siècle, un marché aux oignons a lieu à Berne le quatrième lundi de novembre. Ce marché est un vestige de la tradition de la Saint-Martin qui a lieu le 11 novembre.

Le marché aux oignons attire de nombreux visiteurs et est devenu une tradition à Berne. Ma sœur travaille à la boulangerie Bread à Porter. A Berne et dans les communautés avoisinantes, on mange du fromage et, bien entendu, de la tarte à l'oignon cette journée-là. En plus de deux magasins, le Bread à Porter avait deux stands au marché, où on y vendait du fromage et de la tarte à l'oignon. J'ai aidé à un de ces stands pour la troisième fois. Ce fut une journée intense avec de nombreuses rencontres. De retour à la maison, je me suis fait couler un bain chaud immédiatement. En pensée, j'étais au Japon et je me prélassais dans un onsen.

Au Japon, ainsi bien qu'en Suisse, les traditions sont importantes. En outre, il y a des traditions dans chaque famille. Par exemple, nous avons coutume de toujours peindre des œufs de Pâques le Vendredi saint ou de faire des biscuits de Noël à la mi-décembre.

Cependant, contrairement à nous, dans les lycées japonais, en plus d'un sport, on choisit une tradition japonaise. C'est ainsi qu'une fois, j'ai pu faire un entraînement d'aïkido avec des lycéens alors qu'ils le pratiquaient dans le cadre des sports scolaires. Bien que les jeunes apprennent tous l'anglais à l'école, tout s'est uniquement déroulé en japonais. Ce fut une heure amusante et à la fin, ils ont fait une petite démonstration pour nous.


En Suisse, les clubs ont une longue tradition. Il peut s'agir d'un club sportif ou d'une société de musique. En Suisse, les clubs ont de la difficulté à assurer la pérennité. Les jeunes sont actifs pendant qu'ils fréquentent l'école, mais pour ce qui est de la formation, les clubs ne sont pas importants. Bien que nous soyons plus actifs à l'heure actuelle que nous ne l'étions il y a 20 ou 30 ans, les équipes sont importantes. Nous y rencontrons non seulement des gens qui ont les mêmes intérêts, mais il s'agit également d'un réseau. Les réseaux sont très importants de nos jours pour nos vies personnelles et professionnelles.



Par l'entremise de ce petit tableau, je souhaite vous montrer quelques faits au sujet de l'âge des traditions japonaises.

Arts martiaux
Description
Âge

Le sumo
Un art martial japonais
720 ans avant J.-C.

Le naginata do
Un art de combat
7e siècle avant J.-C.
Canne blanche de 2,12 mètres
Le kyudo
Le tir à l'arc japonais
16e siècle

Liaïdo
L'art de dégainer
16e siècle

Le jiu-jitsu
Un art d'auto-défense calme/non-violent
17e siècle

Le kendo
L'art du sabre/de l'épée
19e siècle

Le karaté do
L'art de la main libre
19e siècle
Vient de la Chine, à Okinawa
Le judo
Un art plus flexible et calme/non-violent
20e siècle

L'aïkido
L'art de l'harmonie et de l'énergie
L'art de l'énergie vitale
20e siècle





L'ikebana
Les fleurs vivantes ou le kado = l'art des fleurs
6e siècle

La cérémonie de thé chado ou sado
L'art du thé
11e siècle


En Suisse, les disciplines sportives de la lutte, du hornuss, du lancer de la pierre et du palet sont connus comme étant des sports traditionnels. 


La lutte
Anneaux dans des sciures de bois
13e siècle

Le hornuss
Jeu dominical
17e siècle

Le lancer de la pierre

13e siècle

Le palet
Cible d'argile
13e siècle


En raison de son emplacement, la Suisse a moins d'arts ou de sports traditionnels. Dans le cas de certains d'entre eux, on ne peut trouver l'origine exacte puisqu'aucune note historique n'est disponible.


Personnellement, je trouve que les traditions et les rituels sont importants. Ils nous procurent un certain réconfort. Néanmoins, nous ne devons pas oublier que les traditions changent au fil du temps et se développent. C'est ainsi que de nouvelles traditions naissent et que de vieilles traditions tombent dans l'oubli.

Pour moi, c'est devenu une tradition de décorer ma maison pendant l'avent. Je me réjouis à la venue de Noël et je vous présente mon offre exclusive de Noël :