Freitag, 17. Februar 2017

Hiroshima - Pourquoi ne devrait-on pas visiter cette ville lors d'un premier voyage au Japon.


Hiroshima est connue puisqu'elle a fait l'objet du premier bombardement atomique par les États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale. Il s'agit d'une ombre au tableau de notre histoire mondiale, et ceux qui ont visité Hiroshima ont été très émus. 

J'aimerais vous expliquer les raisons pour lesquelles on ne devrait pas visiter Hiroshima lors d'un premier voyage au Japon. Je vous expliquerai les raisons plus tard. Ma première visite au Japon s'est déroulée en 2006. A l'époque, alors que je visitais principalement Kyōto, je me rendais à Shingū pour mon entraînement. Avant de revenir à la maison, je me suis rendue à Nara. Tout juste trois semaines avant de prendre mon vol de retour.

Avant de visiter Hiroshima, je suis également allée à Tōkyō, ainsi qu'à plusieurs reprises à Shingū pour mon entraînement. Déjà en 2012, Hiroshima faisait partie de mon itinéraire de voyage. Je ne peux vous dire pourquoi j'ai tant tardé.  Par contre, aujourd'hui je sais que lors de sa première visite, il n'est pas nécessaire que Hiroshima fasse partie de sa liste. 

Tout comme à Berne, Zurich et Bâle, il y a des tramways dans la ville. C'est spécial. Nous avons laissé notre valise dans un casier fermé à clef qui se trouvait à la gare. C'est en tram que nous sommes allés au célèbre bâtiment de la bombe atomique. Le seul qui existait toujours à ce moment-là. Quand nous sommes arrivés là-bas, j'étais très émue. On pouvait uniquement voir les décombres qui restaient après le passage de cette affreuse bombe. J'en avais les larmes aux yeux. J'ai réalisé à quel point c'était épouvantable de se battre à coups de bombe atomique et d'utiliser le nucléaire comme arme.

Par la suite, nous avons pris le temps de nous rendre au Parc de la Paix. Des dessins de paix créés par des enfants et des adolescents y sont exposés. A l'endroit exact de l'épicentre de la bombe atomique de 1944, on y a construit un magnifique parc. Plusieurs s'y recueillent pour y faire une petite prière.

Dans ce parc, il y a un musée qui porte sur l'attaque, sa planification et son déroulement. Si je me souviens bien, le prix d'entrée au musée était de 50 centimes ou 1 franc. Une contribution symbolique afin que tous puissent y avoir accès. C'était très impressionnant. Encore aujourd'hui, le maire d'Hiroshima écrit une lettre au sujet des essais nucléaires à tous les présidents. Toutes ces lettres sont affichées sur un mur. Leur nombre est impressionnant. Grâce à une maquette miniature, on peut voir comment la bombe a été projetée à son épicentre. Tout ce que la bombe a détruit ainsi que ce qui a volé en éclat à cause de la pression est visible. C'était très impressionnant.
  • Les fenêtres n'ont pas résistées à la pression et se sont brisées. Les fragments de verre sont devenus des balles qui pénétraient avec une force puissante.
  • Les gens couraient en tous sens alors que la peau leur coulait du corps, telle une coulée de lave brûlante.
  • Les blessés ont été refroidis à l'eau, mais le refroidissement n'a rien changé. Les cris des blessés les ont transpercés de part en part. 

Avant de terminer la visite du musée, tous pouvaient signer une pétition. Cette dernière a pour but d'interdire les essais de bombes atomiques. Les pétitions étaient complètement remplies, qu'elles aient étées en anglais ou en japonais.

Encore aujourd'hui, lorsque je repense à ces scènes, les larmes me montent aux yeux. Je suis toujours émue en pensant à ce que j'ai vu là-bas. D'autre part, le fait que les gens veulent toujours se battre à coups de bombes atomiques et qu'ils ne soient toujours pas certains de leurs effets dévastateurs me met en colère.

Comme vous pouvez le constater, cinq ans après ma visite à Hiroshima, j'en suis encore très touchée. Pour cette raison, il est important de bien s'y préparer. Il n'est pas nécessaire d'y faire une visite lors de son premier voyage au Japon. Pour moi, les moments passés à Hiroshima ont été très émouvants. Toute la journée durant, je n'ai pu cesser de penser à ces scènes et je ne pouvais presque pas les laisser derrière moi. J'ai également compris pourquoi les aînés ont tant de mal avec les Américains.
C'est uniquement lorsque nous sommes repartis et que nous sommes arrivés à notre destination suivante que j'ai pu commencer à laisser ces images derrières moi.

Hiroshima est toujours dans mes pensées. Surtout lorsque je vois ce qui est censé se produire avec une centrale nucléaire en Suisse. Peut-être vous souvenez-vous plus récemment de Fukushima ou de Tchernobyl. La centrale nucléaire de Leibstadt, en Suisse, doit être mise en service, bien qu'on y trouve des fissures et des dommages importants. Je ne comprends pas pourquoi les gens veulent toujours compter sur cette force incontrôlable.


Si vous souhaitez avoir de plus amples renseignements au sujet de Hiroshima, contactez-moi. C'est avec plaisir que je répondrai à vos questions.